Château Gombert
Accueil
Musée du Terroir Marseillais Hôtel
l'Oustau

La Table Marseillaise

  Jas de Lombardon  Moulin de la Montézane  Rue du Midi  Vue générale depuis les Couestes  Vieille maison: le Borda  Chapelle des pénitents
 


   
   Le village :


Château Gombert, qui a donné son nom au technopôle établi à proximité et connu dans toute la France, est un de ces nombreux quartiers dont est composée la commune de Marseille et qui ont gardé jusqu’à aujourd’hui leur personnalité villageoise. Son nom remonte au XIIe siècle, époque à laquelle existait sur son territoire un château appartenant à un certain Gombert (Castrum Gumberti), ainsi qu’une église et une première communauté d'habitants. De ce château, de cette église et de ce premier village il ne reste rien.

Le Collet-Redon, site probable du premier "Castrum Gumberti"
Le village actuel,
construit à environ un kilomètre  
plus à l'est que 
l'ancien et sur un site moins accidenté, remonte à la
deuxième moitié du XVIe siècle.

       Le quartier a longtemps été entièrement rural. Comme une  grande partie du terroir marseillais il était voué à l’agriculture et semé de nombreuses bastides qui étaient les résidences d’été des bourgeois de Marseille, bastides dont quelques unes subsistent encore. Malgré une urbanisation récente mais rapide, il conserve encore un peu de son ancien caractère champêtre et offre d’agréables promenades, tant dans le village que dans la campagne et les collines environnantes. Il est réputé pour son attachement aux traditions provençales, qui se manifeste à travers les fêtes qui ont lieu chaque année (fête provençale et Saint Eloi), par son groupe folklorique, le Roudelet Felibren, organisateur d’un Festival International de Folklore qui y réunit chaque mois de juillet des groupes folkloriques venus du monde entier, et bien sûr par notre Musée.       Le canal de Marseille traverse la campagne gombertoise




    Rue des Brus     Rue du Midi       Maisons rue du Midi      Maison place des Bouchers     Maison rue du Midi
   
       Vieilles rues, vieilles maisons, jardinets, fontaine et lavoir.

    Jardinet près du village Fontaine dessinée par Espérandieu Le lavoir Le lavoir

L’église actuelle, reconstruite en1688, renferme d’intéressantes œuvres d’art.
Le clocher de l'église  Tableau de Michel Serre (1678-1733)   Assomption de Coder



 Visitez le site Gombertois, spécialisé dans les photographies anciennes, les vieilles cartes et les            photographies  aériennes de  Château Gombert



   Promenades dans le massif de l'Étoile :

Chemin dans l'Etoile    Vue générale de la chaîne vers l'ouest    Argéras, genêt épineux

Au nord de Marseille, en direction d'Aix, le territoire est totalement fermé par la chaîne calcaire de l'Etoile qui s'étale, d'est en ouest, sur plus de 10 kilomètres, et dont la largeur maximale ne dépasse guère les 6 kilomètres. Séparé de l'Etoile par le vallon des Termes où coule le Jarret, le massif du Garlaban lui fait face. L'Etoile offre de beaux points de vue sur le bassin de Marseille et ses massifs environnants, l'Estaque, Marseilleveyre, Saint-Cyr, Garlaban, ainsi que sur la Méditerranée, l'étang de Berre, la vallée de l'Arc, Sainte-Victoire, et par temps clair le Mont Ventoux, Lure et les sommets enneigés des Alpes.


Ruisseau des Ouïdes  Source des Ouïdes  Source de la Pible  Ruisseau des Ouïdes     L'eau des collines

       
L'Etoile est la montagne oubliée de la région, sans doute parce que les collines de Pagnol, situées dans le massif voisin, lui font ombrage.
C'est un massif typiquement provençal, agréable à parcourir le long de ses sentiers. Ses points culminants sont, à l'ouest, la montagne de la  Grande Etoile (590m), à l'est, la Tête du Grand Puech (779m), tandis que le centre du massif est dominé par le Pilon du Roi (670m).
 

     PLUS D'INFOS